Mardi : Faire face à la dépression dans votre ville

Faire face à la dépression dans votre ville

Psaume 40.2 :J’avais mis en l’Éternel mon espérance ; Et il s’est incliné vers moi, il a écouté mes cris.

Introduction

Rencontrons Ana, une jeune femme qui a vécu toute sa vie en ville. Elle aime tout ce que la vie urbaine offre d’excitant et de dynamique : la culture, la nourriture et les possibilités d’emploi. Mais ces derniers temps, quelque chose ne va pas. Les activités qui la passionnaient auparavant et les relations sociales épanouissantes lui semblent désormais fatiguées et dénuées de sens.

Il y a environ un an, Ana a commencé à ressentir une profonde tristesse qui ne voulait pas disparaître. Elle se réveillait le matin en se sentant épuisée, alors qu’elle avait passé toute la nuit au lit. Le travail est devenu un fardeau insupportable et elle a eu du mal à se concentrer sur des tâches qu’elle aimait auparavant. Ses amis ont remarqué qu’elle se repliait sur elle-même et qu’elle n’avait plus envie de sortir ou de socialiser. L’idée d’affronter la circulation urbaine pour rencontrer des amis la remplissait d’anxiété.

En outre, Ana a remarqué des changements dans son appétit. Parfois, elle mangeait trop pour essayer de combler un vide émotionnel, alors qu’à d’autres moments, elle avait peu d’appétit et perdait du poids. Le sommeil est devenu une bataille constante, car elle luttait contre l’insomnie et se réveillait au milieu de la nuit avec des pensées négatives.

Finalement, après des mois passés à porter ce fardeau en silence, Ana a décidé de chercher de l’aide. Elle est allée voir un thérapeute et a commencé à parler de ses sentiments de tristesse, d’anxiété et de désespoir. Le thérapeute a diagnostiqué une dépression clinique et lui a proposé un plan de traitement.

  1. Le problème de la dépression

La dépression est comme un nuage sombre qui ne se dissipe pas facilement et qui peut toucher n’importe qui, des jeunes comme vous et moi. Elle peut vous rendre triste, vous désintéresser des choses que vous aimiez auparavant, vous culpabiliser ou vous dévaloriser. Elle peut également affecter votre sommeil et votre appétit, vous laissant avec peu d’énergie.

Il existe différents types de dépression :

  • Dépression situationnelle : Elle est due à des situations stressantes telles que la perte d’un être cher ou des problèmes financiers. Elle peut disparaître lorsque la situation s’améliore.
  • Dépression saisonnière : Certaines personnes ressentent de la tristesse à certaines périodes de l’année, comme en hiver, lorsque la lumière du soleil est moins intense.
  • Dépression mélancolique : Dans ce cas, les symptômes sont graves. Vous vous désintéressez de toutes les activités, vous perdez beaucoup de poids, vous pouvez être agité ou très lent et vous vous sentez coupable.
  • Dépression psychotique : Elle est encore plus compliquée, avec des hallucinations (voir ou entendre des choses qui n’existent pas) ou des délires (croyances fausses et figées). Cela ajoute une couche supplémentaire de complexité à la maladie.
  • Trouble dépressif majeur : Il s’agit de la forme la plus courante, dans laquelle une profonde tristesse, un manque d’intérêt pour les choses, des changements dans l’appétit et le sommeil et d’autres symptômes affectent la vie quotidienne.

Les villes peuvent être un terrain propice à la dépression en raison du stress, du manque de contact avec la nature, de la pollution et d’autres raisons, comme la solitude. Ces facteurs peuvent affecter de nombreuses personnes dans les environnements urbains, et il est essentiel d’être conscient de leur impact sur notre santé mentale.

La dépression touche aussi bien les jeunes que les adultes. Selon les statistiques, plus de 20 % des adolescents dans le monde souffrent de troubles mentaux.[1]

  1. Dépression dans la Bible

Bien que nous associions souvent la dépression à la science médicale moderne, ses racines se trouvent dans l’Antiquité, même dans les récits bibliques. La Bible relate des épisodes où des personnages vénérés ont été confrontés à des moments de profonde tristesse et de désespoir. À travers ces récits, nous pouvons explorer comment la foi, l’espoir et le lien avec le divin peuvent être des ressources pour affronter la dépression et trouver le chemin de la guérison. Voyons quelques exemples :

  1. David : Un Homme Selon le Cœur de Dieu

David, connu comme un « homme selon le cœur de Dieu », a connu des périodes de profonde tristesse et de détresse. Ses Psaumes sont un témoignage touchant de ses luttes émotionnelles. Dans le Psaume 42, David écrit : « Pourquoi, mon âme, es-tu abattue ? Pourquoi suis-je si troublé ? Mets ton espoir en Dieu, car je le louerai encore, lui, mon Sauveur et mon Dieu » (Psaume 42.11, adaptation).

Dans ce passage, David reconnaît sa détresse mais trouve également la force dans sa foi de rechercher l’espoir et l’aide divine. Cela nous apprend que même au milieu du désespoir, la foi peut être un guide pour ceux qui luttent contre la dépression.

  1. Jérémie : Le prophète qui pleure

Jérémie, connu sous le nom de « prophète pleureur », est un autre exemple biblique de quelqu’un qui a connu une profonde tristesse. Son livre, le Livre des Lamentations, est rempli d’expressions de douleur et d’angoisse face aux calamités dont il a été témoin. Au milieu de sa souffrance, Jérémie écrit : « Mais je me souviens de ceci, et c’est pourquoi j’ai de l’espoir : L’amour inébranlable du Seigneur ne s’éteint jamais, sa miséricorde ne s’éteint jamais » (Lamentations 3.21, adaptation).

Malgré la désolation qui entoure Jérémie, sa capacité à réfléchir et à trouver l’espoir dans son cœur nous rappelle que, même dans les moments les plus sombres, l’examen de conscience et l’espoir peuvent conduire au rétablissement spirituel.

 

  1. Elie : Un Prophète épuisé

Le prophète Élie est un autre personnage biblique qui a été confronté à la dépression. Après une grande victoire sur les prophètes de Baal, Élie s’est senti accablé par l’épuisement et la peur et a souhaité mourir. Cependant, dans son désespoir, il a fait l’expérience d’une connexion spéciale avec Dieu par le biais d’un doux murmure (1 Rois 19.12).

L’histoire d’Elie nous enseigne que même dans les moments les plus bas de la dépression, la présence divine peut être une source de force et de renouveau spirituel.

III. Le chemin pour surmonter la dépression

Cher jeune, une personne que vous connaissez, ou même vous-même, est peut-être en train de lutter contre la dépression dans votre ville. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider dans cette situation :

  • La prière et la recherche de la présence de Dieu : La prière peut être un moyen de trouver du réconfort, de l’espoir et de la force pendant la dépression.
  • Communauté et soutien spirituel : L’interaction avec d’autres croyants et le soutien de la communauté chrétienne peuvent être cruciaux. La participation à une congrégation, à un groupe de soutien ou à une communauté de foi peut procurer un sentiment d’appartenance et un soutien émotionnel.
  • Lire et méditer les Écritures : Lire la Bible et méditer sur les passages qui traitent de l’espoir, de la force et du dépassement des difficultés peut vous aider.
  • Chercher un conseiller chrétien : Un conseiller chrétien ou un pasteur formé au counseling peut fournir des conseils spirituels et émotionnels spécifiques à la dépression dans une perspective biblique.
  • Pratiquer le pardon et la gratitude : Apprendre à pardonner aux autres et à soi-même peut être un processus libérateur.
  • Éviter l’isolement : Il peut être bénéfique de rechercher activement la compagnie d’amis et d’êtres chers dans la foi.
  • Chercher de l’aide professionnelle lorsque c’est nécessaire : La dépression est une véritable maladie et, dans de nombreux cas, un traitement professionnel tel qu’une thérapie ou des médicaments est nécessaire.
  • Embrasser la grâce et l’amour de Dieu : Se souvenir de l’amour et de la grâce de Dieu peut vous aider à atténuer le sentiment de culpabilité ou de honte associé à la dépression.

Conclusion

Des milliers de jeunes et d’adultes de votre ville luttent contre la dépression. Il est temps de leur offrir de l’espoir. Il est temps de leur dire que Dieu a le pouvoir de les sortir du gouffre du désespoir. Cher jeune, si vous ou une personne que vous connaissez luttez contre la dépression, chercher de l’aide à la fois dans le domaine spirituel et médical peut être la meilleure façon de faire face à la situation. Des anciens et des diacres sont prêts à vous aider et à vous donner les moyens de trouver un spécialiste de la santé mentale. Le diable ne veut rien de plus que tuer, voler et détruire votre vie, MAIS Dieu est venu pour que vous ayez une vie abondante. Dieu veut la vie pour vous, et nous voulons aussi la vie pour vous. Demandez de l’aide !

Soyez courageux, et ensemble, affrontons le problème de la dépression dans votre ville.

[1] https://www.unicef.org/mexico/comunicados-prensa/m%C3%A1s-del-20-de-los-adolescentes-de-todo-el-mundo-sufren-trastornos-mentales