Mercredi : Faire face aux maladies dans votre ville

Faire face aux maladies dans votre ville

3 Jean 2 : Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.

Introduction :

Au cœur d’une ville animée et célèbre, la vie urbaine ne s’arrêtait jamais. Les rues sont toujours remplies de gens pressés et les gratte-ciel semblent toucher le ciel comme des tours d’ambition. Mais sous ce luxe moderne et cette apparence se cachent des dangers invisibles.

Par un froid matin d’hiver, des rumeurs ont commencé à circuler à propos d’une maladie que personne ne comprenait. Les gens avaient l’impression d’être atteints d’une grippe mortelle, avec des fièvres folles, des difficultés respiratoires et des toux incessantes. Au début, personne n’y a prêté attention car, bien sûr, les rhumes et les grippes sont courants dans une ville aussi densément peuplée, n’est-ce pas ?

Cependant, la maladie a commencé à se propager de manière alarmante. Les hôpitaux se sont rapidement remplis et les médecins ont été plus occupés que les serveurs de streaming. Les autorités sanitaires ont lancé une alerte rouge et ont commencé à enquêter sur les causes de la maladie. Les experts en santé publique ont analysé le mode de propagation et découvert que la maladie était liée à un marché alimentaire quelque peu « exotique » du centre-ville, où l’on vendait des animaux peu communs.

La panique s’est emparée de la ville lorsqu’il a été confirmé que la maladie était une nouvelle version d’un virus pouvant passer de l’animal à l’homme. Les autorités ont donc pris des mesures et déclaré une quarantaine, mettant toute la ville en état d’alerte ! Ils ont fermé cet étrange marché en un clin d’œil, mais il était déjà trop tard pour enrayer complètement la maladie. Des milliers de personnes ont été infectées et le taux de mortalité a grimpé en flèche.

La ville est plongée dans un chaos total. Les rues autrefois animées se sont transformées en un décor de film post-apocalyptique. Les gens sont restés chez eux par peur, les entreprises ont fermé leurs portes et l’économie a pris un virage à 180 degrés. Les hôpitaux étaient au bord de l’effondrement et les médecins travaillaient comme s’il n’y avait pas de lendemain pour soigner les malades.

Bien que ce récit semble relever de la pure fiction, nous savons qu’il est vrai. La vie pour vous peut être plus fragile qu’il n’y paraît et il est crucial que nous soyons préparés et que nous coopérions lorsque nous sommes confrontés à des maladies dans les villes modernes.

Développement

  1. Maladies dans les villes

Les maladies dans les villes sont un problème complexe lié à la vie pour vous et à la santé de la population. Examinons quelques-unes des principales causes de ce problème :

  • Pollution de l’air : Dans plusieurs villes, l’air que nous respirons est un problème important en raison du nombre élevé de voitures, d’usines et d’autres sources de pollution. Cette pollution peut entraîner des problèmes respiratoires tels que l’asthme, la bronchite et même des problèmes cardiaques.
  • Pollution de l’eau : L’eau est cruciale dans les villes, mais elle peut entraîner des conséquences désagréables si elle n’est pas correctement entretenue. Des maladies hydriques comme le choléra peuvent se propager si les canalisations et les systèmes de purification ne sont pas en bon état.
  • La densité de la population : Dans les villes, les gens sont entassés comme des sardines dans une boîte de conserve, ce qui rend les maladies infectieuses plus fréquentes. La grippe, le COVID-19 et d’autres maladies se propagent plus facilement dans les zones densément peuplées.
  • Accès limité aux services de santé : Bien qu’il y ait des hôpitaux et des cliniques partout dans les villes, il n’est pas toujours facile pour tout le monde d’accéder aux soins et de les recevoir. Certaines personnes manquent de ressources économiques ou vivent loin des établissements médicaux, ce qui rend difficile la prise en charge des maladies.
  • Questions de santé mentale : Le stress, l’anxiété et la dépression sont des problèmes réels dans les villes. La vie pour vous peut être stressante en raison de la concurrence pour l’emploi, de la circulation, de l’isolement social et d’autres facteurs, ce qui contribue aux problèmes de santé mentale.
  • Insectes et rongeurs nuisibles : Dans certaines villes, les insectes comme les moustiques et les rongeurs peuvent transmettre des maladies s’ils ne sont pas correctement contrôlés. Par exemple, la dengue et d’autres maladies peuvent se propager par les piqûres ou le contact avec ces nuisibles.
  • Mode de vie sédentaire : De nombreux citadins mènent une vie sédentaire en raison de leur travail de bureau et du manque d’espaces pour faire de l’exercice. Cela peut entraîner des problèmes de santé tels que l’obésité et les maladies cardiaques.
  • Pollution sonore : Le bruit constant dans la ville peut entraîner un niveau de stress élevé et perturber le sommeil. Cela peut affecter la tension artérielle et le repos, ce qui peut entraîner des problèmes de santé.
  1. Dieu et la santé

Le Dieu de la Bible est un Dieu de santé. En 3 Jean 1.2, nous trouvons un message puissant : « Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. » Dans le plan initial de Dieu pour l’humanité, la maladie n’était pas prévue. Pouvez-vous imaginer nos premiers parents dans un mode de vie aussi sain ? Pas de pollution, un environnement sain, des noix, des céréales et des fruits naturels, sans produits chimiques étranges.

Ellen G. White, qui a beaucoup écrit sur la santé, a dit que nos premiers parents vivaient en parfaite santé. Ils étaient grands et beaux comme s’ils avaient été pris en photo. Adam était beaucoup plus grand que les gens d’aujourd’hui, et Ève était légèrement plus petite, mais très belle et élégante.[1]

Adam et Eve incarnaient la santé parfaite. Ils étaient en bonne santé physique, mentale et sociale. Mieux encore, ils étaient profondément liés à Dieu, ce qui leur conférait une santé spirituelle enviable. Cependant, cette santé parfaite a été perturbée. Lorsqu’Adam et Ève ont choisi de ne pas faire confiance à Dieu et ont été chassés du paradis, tout a changé et des maladies sont apparues dans tous les domaines.

Genèse 3 raconte comment le premier couple a succombé à l’ennemi de Dieu et a tourné le dos à son Créateur. Mais malgré la rébellion de nos premiers parents, Dieu se préoccupe toujours de notre santé.

Dans son amour infini, Dieu nous a laissé une promesse qui nous offre la possibilité de vivre en bonne santé. Initialement, Dieu a donné cette promesse aux Israélites lors de leur traversée du désert, mais nous pouvons aussi l’accueillir, comme le dit Romains 15.4 : « Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance. » (LSG).

Regardez la promesse que Dieu a faite à Israël par l’intermédiaire de Moïse dans Exode 15.26 : « Il dit : Si tu écoutes attentivement la voix de l’Éternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Égyptiens ; car je suis l’Éternel, qui te guérit. » (LSG).

Dans l’Antiquité, le peuple d’Israël avait des principes de santé avancés. Il s’avère qu’un livre ancien appelé « Papyrus Ebers », écrit par les Égyptiens vers 1500 avant J.-C., à l’époque de Moïse, a été découvert par les archéologues. Ce livre servait de guide pour la santé des Égyptiens, même si certaines de leurs idées étaient assez bizarres. Examinons quelques-uns des conseils médicaux trouvés dans ce papyrus, mais sérieusement, n’essayez pas cela chez vous !

Par exemple, pour éviter les cheveux blancs, il était recommandé de se frotter les cheveux avec du sang de chat noir bouilli dans de l’huile ou de la graisse de serpent à sonnette. Et si vous ne vouliez pas devenir chauve, vous deviez utiliser six types de graisse : cheval, hippopotame, crocodile, chat, serpent et chèvre. Pour renforcer les cheveux, il fallait mélanger du miel à de la poudre de dents d’âne. Qu’en pensez-vous ?

Si vous aviez une écharde coincée, la prescription médicale incluait « du sang de ver et du crottin d’âne ». D’autres conseils étranges concernaient « le sang de lézard, les dents de porc, la viande décomposée, l’humidité des oreilles de porc et même les excréments d’humains, d’animaux et de mouches ». Pouvez-vous imaginer si votre médecin vous donnait ces conseils aujourd’hui ? Quelle folie ! Tels étaient les « experts » de l’époque de Moïse.

Moïse a certainement eu connaissance de ces écrits sur le papyrus Ebers puisque, selon les Écritures, il a appris tout le savoir des Égyptiens. Mais ce qui est intéressant, c’est que vous ne trouverez aucune de ces recommandations étranges dans la Bible. Pourquoi ? Comme nous l’avons déjà mentionné, les lois sanitaires que Dieu a données à son peuple étaient bien supérieures à celles de l’époque.

Par exemple, au Moyen Âge, l’Europe a été frappée par la « peste noire ». La peste tuait une personne sur quatre, et personne ne savait comment l’arrêter car ils ne comprenaient même pas la microbiologie comme nous le faisons aujourd’hui. Savez-vous ce qui les a sauvés ? La Bible ! Ils se sont finalement tournés vers les Écritures, et plus précisément vers Lévitique 13.46, qui dit : « Aussi longtemps qu’il aura la plaie, il sera impur : il est impur. Il habitera seul ; sa demeure sera hors du camp. » (LSG). La Bible leur a appris qu’il était important d’isoler les malades.

La Bible fournit des instructions claires sur la manière de prendre soin de notre santé, non seulement physique, mais aussi émotionnelle, socioculturelle et surtout spirituelle.

Qu’en pensez-vous ?

Conclusion

Chers jeunes, Dieu veut que vous soyez en bonne santé et que vous partagiez cette santé dans votre ville. Savez-vous que la médecine de Dieu consiste davantage à prévenir qu’à guérir ? Il nous a laissé huit conseils naturels qui peuvent vous aider à mener une vie énergique et équilibrée. Vous voulez les connaître ? Les voici, avec l’acronyme ENFORMES!

  • E comme Eau : De l’eau, de l’eau et encore de l’eau. C’est la meilleure boisson pour purifier et hydrater toutes les cellules. Essayez de boire six à huit verres d’eau par jour.
  • N comme Nutrition correcte : Mangez des aliments sains contenant tous les nutriments nécessaires et un peu de fibres. L’équilibre est essentiel pour que votre corps reste au mieux de sa forme.
  • F comme Foi dans la volonté de Dieu : N’oubliez pas votre vie spirituelle. La foi et la confiance en Dieu améliorent votre santé et vous apportent de la joie. Passez du temps à l’église avec vos familles, en cultivant l’amour et l’espoir.
  • O comme Oxygène (Air frais) : Commencez à vous sentir bien en inondant votre corps d’air frais, en respirant profondément pendant la journée. L’oxygène est essentiel pour les cellules. Plus l’air que vous respirez est frais, plus vous aurez d’énergie.
  • R comme Repos : Il est essentiel de bien dormir, c’est-à-dire sept à huit heures dans une pièce bien aérée. Équilibrez votre vie entre le travail et le repos.
  • M comme Maitrîse (Contrôle) de soi : Pas d’excès. Dites non au tabac, à l’alcool, à la caféine et aux substances addictives. Mais modération et équilibre avec les bonnes choses.
  • E comme Exercices physiques : En outre, vous devez activer votre corps en faisant de l’exercice quotidiennement, de préférence en plein air si possible. Un peu de marche, environ une demi-heure, est un bon début. Bougez-vous !
  • S comme Soleil (Lumière du jour) : Un peu de soleil stimule votre humeur et votre vitalité. Mais avec modération. Une exposition excessive au soleil peut être nocive. Meilleur le matin.

Alors, allez de l’avant ENFORMES avec ces conseils de santé ! Gardez votre corps en bonne santé.

[1] Ellen G. White, Patriarches et Prophètes (Washington, D.C.: Review and Herald Publishing Association, 2018), p. 22.1